L’écoute est un art subtil et raffiné.

Elle est indissociable de l’abandon, de la dissolution, et ramène

inlassablement la perception à la non-pensée, qui est sa demeure.

Lorsque l’écoute est habitée, le mental n’est pas.

L’écoute est présence, silence et félicité.

Se donner à l’écoute, s’y adonner, est éveil à la méditation pure,

libre du méditant et du médité, tous deux absorbés dans l’unité d’être.



Jean-Marc MANTEL